Partenaires

Deixis prosodique multisensorielle : production et perception audiovisuelle de la focalisation contrastive en français.

M. DOHEN, Institut National Polytechnique de Grenoble, 2005.
mercredi 15 mars 2006.
 

Résumé : Le travail présenté dans ce mémoire est sous-tendu par trois observations majeures. D’abord, de nombreux travaux ont mis en évidence que la parole n’était pas uniquement de nature auditive mais aussi visuelle. D’autre part, la prosodie, domaine de l’intonation, du rythme et du phrasé joue un rôle crucial en parole. Enfin, la deixis ou monstration est un phénomène au cœur de la communication parlée et de son acquisition par les jeunes enfants. Or celle-ci peut, entre autre, s’exprimer uniquement avec la parole : il est possible de « montrer de la voix » par la focalisation prosodique par exemple. Ces observations et constatations permettent d’émettre l’hypothèse que la focalisation contrastive prosodique se manifesterait non seulement par la modalité auditive ,comme il a déjà été largement exploré, mais aussi par la modalité visuelle. C’est la piste que les travaux de ce mémoire visent à explorer pour le cas particulier du français. Plusieurs analyses en production de la parole ont ainsi permis, grâce aux enregistrements de six locuteurs avec deux systèmes de mesure différents et complémentaires, de mettre en évidence les stratégies de signalisation visuelle de la focalisation. Il semble que les locuteurs produisent des indices articulatoires visibles selon deux stratégies principales : la stratégie de signalisation absolue et la stratégie de signalisation différentielle. Les analyses ont également permis de montrer que d’autres gestes faciaux non articulatoires (mouvements des sourcils et de la tête) pourraient être liés à la production de la focalisation mais de façon très variable non seulement d’un locuteur à l’autre mais aussi pour un même locuteur. Par ailleurs, des analyses parallèles en perception, ont permis de montrer que les indices visuels mis en évidence en production, étaient effectivement utilisés en perception et qu’ils permettent d’extraire l’information de focalisation quand la modalité auditive est indisponible ou dégradée. Il a été mis en évidence que les indices visuels identifiés en production correspondent au moins en partie à ceux utilisés en perception audiovisuelle. Ces travaux montrent ainsi que la focalisation contrastive en français est « visible » et est « vue ». Ces résultats permettent d’esquisser un modèle cognitif de la production et de la perception audiovisuelles de la focalisation contrastive en français.



Forum

Contact : webmaster-afcp@afcp-parole.org - Hébergement : Université d'Avignon
Développé sous SPIP