Partenaires

Le contrôle temporel des consonnes occlusives de l’alsacien et du français parlé en Alsace

L. STEIBLE, Université de Strasbourg, 2014
lundi 9 février 2015.
 

Résumé : Les Alsaciens ont, quand ils parlent français, un accent caractéristique. Ce phénomène peut être considéré, au niveau de la production de la parole, comme une perturbation qui engendre un certain nombre de variations des formes phonétiques attendues en français, notamment au niveau de la gestion temporelle des consonnes occlusives. Dans une lecture fondée sur l’importance du geste en tant qu’unité de base en production de la parole, il est possible d’analyser la plasticité de la gestion temporelle des sujets parlants, spécifiquement dans le cadre du bilinguisme. En effet, les gestes sont accomplis dans le but d’atteindre des cibles, avec néanmoins un certain degré de liberté et de variabilité visible tant au niveau articulatoire qu’acoustique. Il s’agit de respecter certaines contraintes, permettant de considérer le système de production/perception de la parole comme un ensemble ayant pour objectif l’émergence de solutions linguistiquement viables. Nous avons mené trois expériences, concernant la gestion temporelle des occlusives. Différents indices acoustiques ont été analysés, propres à l’alsacien, au français parlé en Alsace et à la parole de locuteurs imitant l’accent des Alsaciens. Les résultats obtenus sont analysés dans le cadre de la Théorie de la Viabilité, qui permet de mettre au jour le fonctionnement du système de production/perception de la parole, entre perturbation et réajustement.

Mots-clés : production de la parole, alsacien, français parlé en Alsace, accent, consonnes occlusives, gestion temporelle, perturbation, réajustement, imitation, VOT, VTT.



Forum

Contact : webmaster-afcp@afcp-parole.org - Hébergement : Université d'Avignon
Développé sous SPIP