Partenaires

Systèmes prosodiques et acquisition d’une L2 : production et perception des mouvements mélodiques en français et en espagnol

F. SANTIAGO, Université Paris Diderot Paris 7, 2014
lundi 9 février 2015.
 

Résumé : Cette thèse est consacrée à l’acquisition de la prosodie en français L2 par des apprenants hispanophones adultes. Nous tentons de répondre à deux types d’interrogations : (i) se demander si la construction des règles prosodiques de l’interlangue repose sur un transfert de la L1 vers la L2 ; et (ii) évaluer dans quelle mesure d’autres mécanismes reliés au processus d’acquisition sont activés durant l’acquisition de la prosodie d’une L2. Ce travail s’est développé à partir de l’analyse prosodique de productions orales compilées dans un large corpus et la mise en œuvre de deux tests de perception. Bien que certains phénomènes en L2 soient corrélés à un transfert, les données montrent que la L1 ne peut pas toujours motiver l’emploi des contours mélodiques extra-montants (LH*HH%) à la fin des questions totales et partielles neutres ainsi qu’à la frontière droite de syntagmes intonatifs (IP) en position non finale. Les résultats montrent également qu’il y a une dissociation entre perception et production des aspects prosodiques en L1 et en L2. Au vu de ces éléments, nous proposons trois hypothèses qui pourraient expliquer l’observation de tels contours en L2 : (i) l’activation des facteurs prosodiques universels (« biological codes » ) employés comme des primitives prosodiques par défaut en début d’acquisition d’une L2 ; (ii) des erreurs d’implémentation phonétique et (iii) l’expression d’une certaine insécurité linguistique.



Forum

Contact : webmaster-afcp@afcp-parole.org - Hébergement : Université d'Avignon
Développé sous SPIP