Partenaires

Thèse

Analyse informationnelle du traitement de la parole dans le système auditif périphérique et le noyau cochléaire : application à la reconnaissance de la parole.

A. MORRIS, INPG, 1992
mercredi 1er janvier 1992.
 

Résumé :

L’apport de cette etude est d’appliquer les outils classiques issus de la theorie de la reconnaissance statistique des formes et de la theorie de la communication pour examiner le role du premier centre auditif du cerveau, le noyau cochleaire, en reconnaissance de la parole. Nous commencons par une courte introduction a l’anatomie et la physiologie du systeme auditif peripherique et du noyau cochleaire. Ceci est suivi d’un apercu des aspects appropries des theories de reconnaissances des formes, du traitement de l’information, et de la theorie des reseaux neuronaux, reunissant d’importants resultats derives de l’analyse des moindres carres lineaire et non lineaire. Puis nous emettons l’hypothese que les reponses Onset et Offset dans le noyau cochleaire pourraient etre utilisees pour localiser les concentrations d’informations sur les plosives afin de focaliser la reconnaissance des plosives a plus haut niveau sur des regions optimales dans la repartition spectro-temporelle de decharge des fibres du nerf auditif. Pour tester cette hypothese nous developpons une technique utilisant la mesure de Shannon de l’information mutuelle pour obtenir la distribution d’information sur l’identite d’une plosive en contexte voyelle-plosive-voyelle a l’interieure du spectrogramme auditif. Nous montrons que les positions Offset (fermeture consonantique) et Onset (declenchement consonantique) sont fortement associees aux pics d’information pour les plosives, bien qu’une partie significative de cette information resulte d’une dynamique spectro-temporelle largement distribuee.



Forum

Contact : webmaster-afcp@afcp-parole.org - Hébergement : Université d'Avignon
Développé sous SPIP